Des semences adaptées au contexte pédoclimatique

Depuis la naissance de l’agriculture il y a 10 000 ans, les paysan·ne·s récoltent, sélectionnent et ressèment leur graine pour la saison suivante. Avant l’industrialisation de l’agriculture, les variétés populations représentaient la majorité des variétés cultivées. La multitude des variétés cultivées est à l’origine de la biodiversité agricole.

En Pays de Loire, les CIVAM accompagnent les agriculteur·rice·s en quête d’autonomie décisionnelle, technique et économique, dans la réappropriation de la semence.

Suite à un travail initié en Loire Atlantique, les CIVAM accompagnent des fermes pour la multiplication et la sélection des maïs population.

La FD CIVAM 44 a accompagné près de 80 fermes du département sur cette thématique. Un noyau dur de 15 exploitations travaillent ensemble aujourd’hui (tours de parcelle, égrainages collectifs, gestion collective de la semence, transmission de savoir-faire en interne ou vers d’autres collectifs). La grande majorité des fermes du 44 valorisent le maïs population en ensilage, ou sous forme de grains pour l’alimentation animale. Des dynamiques émergent également autour d’une valorisation du maïs population pour l’alimentation humaine sous forme de farine et de pop-corn.

 

 

La FD CIVAM 44 est engagée dans le projet de recherche COVALIENCE portant sur les effets de la sélection participative en maïs population. Ce projet de recherche participative,  piloté par l’ITAB (Institut Technique de l’Agriculture Biologique) et l’INRA de Toulouse a pour objectif principal de « développer un réseau, des méthodes et des outils permettant d’accompagner la sélection participative des maïs population».

Des dynamiques commencent également à émerger dans le département de la Sarthe

Le maïs population en Loire Atlantique

Retrouvez le descriptif du projet COVALIENCE et des documents ressources sur le site de l’ITAB

Plus d’infos :Sur le site du Réseau Semences Paysannes
Contact mail : initiatives@fdcivam44.org