Des élevages viables qui valorisent le territoire et leurs travailleurs

Le système herbager correspond à un élevage de ruminants (lait ou viande) qui se base principalement sur des prairies d’associations légumineuses-graminées de longue durée (au-delà de 4 ans), qui sont en priorité pâturées.

L’assolement basé autour de l’herbe laisse cependant de la place pour d’autres fourrages annuels (maïs, betteraves, sorgho…) mais aussi pour des céréales ou mélanges céréaliers (légumineuses + céréales), essentiellement réintégrés dans l’alimentation du troupeau, mais qui peuvent aussi être vendus.

 

Les systèmes herbagers pâturants mis en place par des éleveur·euse·s accompagné.e·s par le réseau leur permettent de concilier :

• L’épanouissement dans leur travail, en recherchant un bon équilibre entre vie professionnelle et personnelle avec peu de période de pointe, en privilégiant l’alimentation autonome des animaux par le pâturage, l’observation des prairies, le contact avec les animaux et la connaissance du milieu.
• De bons résultats économiques rendus possible par un mode de production économe (coûts alimentaires inférieurs d’au moins 50 % par rapport à la moyenne du Réseau d’information comptable du Ministère de l’agriculture).
• Un respect de l’environnement (équilibre de la balance azotée, absence d’usage ou faible usage des phytosanitaires) et une réponse à l’enjeu climatique (moindres dégagements de GES grâce à l’autonomie alimentaire et au stockage par les prairies et le bocage).

 

Pour découvrir l’expérience d’éleveurs ayant adopté ces systèmes, des journées techniques sont régulièrement organisées