Les suivis individuels ont pour but de fournir des éléments de connaissance de son exploitation et de sa situation en lien avec une problématique ou un projet spécifique. Ils sont parfois proposés pour faciliter l’intégration à un groupe d’échange et de formation. Ils sont aussi utiles lors de certaines formations pour amener des repères communs, notamment du point de vue technico-économique.

Les principaux outils de diagnostics et de suivis individuels utilisés par les CIVAM en Pays de la Loire :

Diagnostic de durabilité

C’ est un outil qui évalue différents critères de durabilité d’une exploitation à un moment donné pour donner un point de vue sur son évolution dans le temps.
Plus d’information et téléchargement de l’outil

Diagnostic technico-économique

Utilisé lors de journées d’échange et de formation sur les leviers d’amélioration des performances économiques des élevages laitiers et allaitants, il fournit des éléments détaillés sur le système en s’appuyant sur les données comptables qui alimentent aussi un observatoire technico-économique grand-ouest de Réseau CIVAM, décliné en région Pays de la Loire.
Synthèse de l’observatoire technico économique des Pays de la Loire

Outil de suivi d’évolution bilan carbone

Il permet d’évaluer rapidement les gains d’émissions et de captation de gaz à effet de serre réalisés suite à une évolution du système de production. Une synthèse a été réalisée sur un échantillon de fermes sur une campagne d’accompagnement.

Synthèse « Nouveaux Eleveurs » des Pays de la Loire

Simulation technico-économique

C’est un outil qui permet d’imaginer les contours techniques d’une évolution du système d’exploitation (pour aller vers plus d’herbe par exemple) et d’évaluer l’impact économique de cette évolution. Différents scénarios peuvent ainsi être envisagés.

 Suivi laitier individuel (en Mayenne)

Le CIVAM AD 53 propose un accompagnement individuel avec des visites régulières sur les exploitations.

Pour plus d’information sur les outils et services proposés sur votre département, prendre contact avec le CIVAM local